Rechercher
  • Stéphane Le Colas

Les Incompatibilités Alimentaires en Ayurvéda


Il me semble judicieux de rappeler quelles sont les associations alimentaires qui sont déconseillées en Ayurvéda, ainsi que certaines bonnes habitudes à prendre en terme d’alimentation. Si ces recommandations ne sont pas suivies, la digestion peut ne pas être bonne et des toxines (Ama) peuvent se former en conséquence, engendrant elles-mêmes des maladies.

Tout d’abord, précisons que le type de nourriture bénéfique dans un climat froid peut ne pas s'avérer bénéfique dans une région chaude. Par exemple, dans un endroit frais et humide, les aliments gras et froids comme la crème fraîche et le yaourt devraient être évités. De la même façon, dans les zones arides, les aliments secs et chauds comme le piment devraient être évités.

La même logique s’applique aux saisons : il est conseillé d’éviter les aliments froids et secs en hiver et d’éviter les aliments chauds et épicés en été car les saisons nécessitent des aliments aux qualités qui leur sont opposées. Gardez donc les aliments chauds pour l’hiver et les aliments frais pour l’été. Le Module 3 du Cours de Praticien en Ayurvéda détaille la nature de beaucoup d’aliments.

Prenez aussi en compte votre propre pouvoir digestif, Agni. C’est lui qui convertit la nourriture en éléments nécessaires à la construction des tissus corporels. Certaines personnes peuvent manger de grandes quantités d'aliments lourds, tandis que d'autres ne sont en bonne santé que s'ils mangent en moins grande quantité des aliments plus légers. Quand Agni est faible, manger des aliments lourds et gras est déconseillé.

Lorsque l’on conseille un régime alimentaire à une personne, on doit prendre en compte ses habitudes alimentaires qu’elle tient de longue date. Lui préconiser d’ingérer des aliments froids et sucrés alors qu’elle est habituée aux aliments chauds et piquants risque de ne pas donner les effets escomptés si le changement d’alimentation est trop brusque. Nous devons également prendre en compte les activités de la personne. Préconiser des aliments qui augmentent Vata (froids et secs) à une personne qui effectue un travail physique ou intellectuel intense n’est pas conseillé. Toujours dans un souci d’obéir aux lois de la nature, il est conseillé d’aller aux toilettes avant de manger, et non pas d’attendre après le repas pour y aller.

Selon les textes classiques, il ne faudrait pas manger chaud après avoir mangé du porc, ni manger froid après avoir ingéré du ghee. D’autre part, la source de chaleur utilisée pour la cuisson des aliments (bois, gaz, l'électricité, micro-ondes, ...) a également son importance car elle produit différent effets sur l’organisme selon son origine, tout comme le mode de cuisson (au four, frit, vapeur, ...). Les micro-ondes détruisent le Prana que contient la nourriture. Manger cru des aliments qui nécessitent d’être cuits pour être assimilés correctement (ex : pomme de terre) est aussi déconseillé que de manger des aliments trop cuits.

Si nous mangeons des plats que nous ne trouvons pas bons au goût, même s’ils sont constitués d'aliments adéquats, bien cuits et bien préparés, ces plats ne produiront pas d'effets bénéfiques. D'ailleurs, une alimentation trop fade (sans sel ni autres épices) ne peut pas être correctement digérée. Nous devons apprécier ce que nous mangeons pour le l’organisme fasse correctement son travail.

D'autre part, certains aliments ne peuvent pas être mélangés en proportions égales sous peine de constituer une association toxique pour l’organisme. C’est le cas lorsque l’on mélange du ghee et du miel dans les mêmes proportions.

Aussi, mélanger des aliments acides (comme le citron) avec des produits laitiers est déconseillé.

Dans l’optique d’équilibrer les Doshas, il faut utiliser des aliments aux qualités opposées au(x) Dosha(s) déséquilibré(s).

De par certains traitements ou préparations particulières, certains aliments peuvent devenir toxiques. C’est le cas du miel lorsqu’il est bouilli ou cuit à feu vif.

Nous ne devrions pas mélanger des aliments froids et avec des aliments chauds comme une boule de glace avec une sauce chaude au chocolat.

En plus de tout cela, certains aliments ne devraient pas être associés avec d’autres pour que la digestion se fasse correctement. C’est le cas, entre autres :

  • Du lait, qui ne devrait pas être associé avec de la banane, du poisson, de la viande, du lait caillé et des fruits acides,

  • Des amidons, comme les pommes de terre, qui ne devraient pas être associés avec des œufs, du lait, de la banane et des dattes,

  • Des solanacées (pommes de terre, tomates, aubergines, piments), qui ne devraient pas être associés avec du yaourt, du lait, du melon et du concombre,

  • Des yaourts, qui ne devraient pas être associés avec des fruits acides, des boissons chaudes, du poisson, de la viande, de la mangue et du fromage,

  • Du citron, qui ne devrait pas être associé avec du yaourt, du lait, du concombre et des tomates…

Pour plus d’informations sur les effets produits par de nombreux aliments et leurs associations, merci de vous référer au Cours de Praticien en Ayurvéda, Module 3 : Les Principales Méthodes de Traitement Ayurvédique

81 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout