Rechercher
  • Stéphane Le Colas

Qu'est-ce que le Panchakarma ?

Dernière mise à jour : 19 oct. 2021


Un éventuel futur étudiant m'a demandé cette semaine au téléphone comment le Panchakarma pouvait être étudié dans la formation certifiante que je propose alors que je venais de lui dire que nous n'étudions pas les massages (à distance, ça ne me paraît pas sérieux). Pour lui, comme pour d'autres, un Panchakarma signifiait essentiellement recevoir des massages et bien manger, pendant un certain temps, pendant une cure. Mais il ne s'agit pas ici de thalasso...


Voici ce que j'écris à propos du Panchakarma dans le Cours de Praticien en Ayurvéda, Module 3 : Les Principales Méthodes du Traitement Ayurvédique :

"Le traitement par le Pancha Karma est un système qui dirige les toxines vers leurs sites d’élimination. Le simple fait de nettoyer divers organes peut ne pas être efficace ni suffisant si les toxines n'ont pas été dirigées prioritairement vers ces sites.

La thérapie de purification est indiquée lorsque les Doshas se retrouvent en excès dans l’appareil digestif. S'ils sont logés dans les tissus, les déchets de l’organisme ou s’il y a présence d’Ama, les Doshas ne peuvent pas être éliminés directement. Les méthodes de palliation doivent alors d'abord être appliquées.


LE PANCHA KARMA, THERAPIE DE PURIFICATION AYURVEDIQUE La thérapie de purification se décompose en cinq parties : « des lavements internes, des médecines pour nettoyer le nez, la purge, des vomissements et des saignements » (Ashtanga Hridaya XIV.5). Ces cinq parties sont appelées « Pancha Karma », les cinq actions de nettoyage : 1. Vamana -> Vomissements thérapeutiques 2. Virechana -> Purge thérapeutique 3. Basti -> Lavements médicamenteux 4. Nasya -> Médecines pour le nez 5. Rakta Moksha -> Saignements thérapeutiques

Ces cinq méthodes sont considérées comme le moyen le plus radical de purifier le corps et d’éliminer une fois pour toutes les Doshas en excès, à l’origine des maladies. La purge est la principale méthode d'élimination de Pitta ; les vomissements sont la principale méthode d'élimination de Kapha et les lavements la principale méthode d'élimination de Vata.

Ces méthodes peuvent être appliquées dans les cas de maladies aiguës. On peut par exemple utiliser les vomissements pour traiter une crise d’asthme. Bien sûr, on peut tout aussi les appliquer dans les condition chroniques (ex : utilisation des vomissements pour traiter l’obésité Kapha). Le patient doit cependant avoir une énergie assez conséquente pour supporter le Pancha Karma car ses méthodes peuvent être fortement réductrices.

Ces méthodes peuvent aussi être appliquées pour empêcher les Doshas de s’accumuler, dans le cadre d’un traitement de maintien de la santé et de promotion de la longévité. Alors que de nombreux autres médecines traditionnelles utilisent ces méthodes dans le cadre de traitements de maladies spécifiques, l’Ayurvéda les utilise également de manière plus préventive. Le Pancha Karma inverse en réalité le processus menant à la maladie.

Certaines de ces méthodes peuvent être utilisées dans le cadre d'autres méthodes thérapeutiques. Les lavements aux plantes médicinales toniques et nutritives, par exemple, peuvent faire partie de la tonification. De cette manière, elles sont employées pour renforcer les tissus plutôt que pour diminuer les Doshas.

Le Pancha Karma est un système composé de plusieurs méthodes thérapeutiques et qui peut être utilisé pour différents objectifs. Ces méthodes sont variées et dépendent de l'individu à traiter, de la maladie à soigner, de la saison, de la culture, etc..."


Le Pancha Karma n'est donc pas quelque chose qui se veut agréable ou reposant, mais quelque chose d'efficace thérapeutiquement parlant.

Les pratiques préliminaires fortement recommandées (sudation et oléation), les pratiques principales et celles qui les suivent sont pleinement détaillées dans les livres (Module 3 et Intégrale).

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout