Rechercher
  • Stéphane Le Colas

Détox' de Printemps Ayurvédique


Le printemps est la meilleure saison pour détoxifier notre organisme en profondeur. L’Ayurvéda propose différentes mesures naturelles pour ce faire.

La société moderne dans laquelle nous vivons nous inonde chaque jour de produits chimiques, de polluants et d'autres substances toxiques, ce qui rend cette désintoxication annuelle essentielle pour nous maintenir en bonne santé.

Dans la nature, le printemps est la saison où la terre commence à se réchauffer et où les plantes et les animaux reprennent vie. C'est aussi ce que nous avons tendance à faire en tant qu'humains, mais nous sommes souvent si surchargés de toxines et déconnectés de la nature que nous ne ressentons pas cette régénérescence printanière. Quand nous mettons à profit la période du printemps pour nettoyer notre corps, nous avons plus d'énergie et nous nous sentons plus légers lorsque l’été arrive.

On reconnait souvent l'importance de détoxifier l’organisme, cependant, peu de personnes pratiquent régulièrement cet aspect critique du maintien de la santé. Voyons donc comment faire ce « nettoyage de printemps ayurvédique ».


Détox' et maladie

Depuis l'Antiquité, l'Ayurvéda souligne l'importance de nettoyer régulièrement son corps en profondeur et de renforcer ses mécanismes naturels de guérison par la détoxification, ceci de manière à prévenir la maladie.

Presque tous les problèmes de santé chroniques trouvent leur origine dans une forme de surcharge de toxines. Ainsi, pour se défaire de l'obésité, de maladies cardiovasculaires, du diabète, d'inflammations et de nombreuses maladies chroniques, un nettoyage profond est souvent nécessaire.

Dans une certaine mesure, le corps se détoxifie naturellement, mais en raison de la quantité excessive de toxines dans notre environnement, celui-ci est peu souvent capable de tenir le rythme. Divers problèmes de santé surviennent lorsque ces toxines s'accumulent, congestionnent et irritent un organe ou un système au point qu'il cesse de fonctionner correctement. C'est habituellement l'organe le plus fragile qui est touché en premier.

Nous accumulons quotidiennement des toxines par le biais d'aliments mal digérés, de produits chimiques en suspension dans l'air, de produits chimiques dans l'eau que nous buvons, de pesticides et de conservateurs dans les aliments que nous ingérons, et suite aux éventuels médicaments chimiques que nous prenons, même si ceux-ci nous sont parfois nécessaires. Des habitudes alimentaires irrégulières et inadéquates (comme grignoter ou manger la nuit par exemple) contribuent à ce que les aliments non digérés dans l’appareil digestif se transforment en une substance toxique (Ama). Toute congestion dans le côlon, toute accumulation de matières fécales due à la constipation, relâche des toxines dans la circulation sanguine en une sorte d'auto-toxicité.


Quels sont les signes de toxicité ?

En général et selon les 1ers signe d’accumulation de toxines sont, selon l’Ayurvéda : des problèmes de poids, une mauvaise circulation sanguine et/ou lymphatique, des éruptions cutanées, des allergies et des idées peu claires. Ces symptômes sont ensuite souvent suivis par des inflammations, des douleurs, des problèmes hépatiques et/ou rénaux et d'autres problèmes de santé plus graves.


La nécessité d'améliorer la digestion

L'intolérance ou les allergies à certains aliments sont en grande partie le signe d’un processus de digestion affaibli. Notre capacité de digestion est affaiblie par de mauvaises habitudes alimentaires, des aliments et des boissons consommés trop froids, les pesticides que l’on retrouve dans les aliments ou des associations alimentaires inadéquates. Lorsque la digestion est affaiblie, il est difficile de digérer des aliments plus lourds comme les protéines du blé (gluten) et du lait (caséine notamment). On pourrait donc croire que ce sont ces aliments qui créent des troubles digestifs. En fait, le vrai problème dans la grande majorité des cas est la faible capacité de digestion et l'accumulation de toxines intestinales (Agni faible et Ama élevé en termes ayurvédiques). Grâce un bon nettoyage de l’appareil digestif, notamment à base de plantes, le corps est « réinitialisé » non seulement en éliminant les toxines (Ama) mais aussi en renforçant le feu digestif (Agni), ce qui améliore le processus global de digestion.


Revitalisez votre corps !

Se détoxifier correctement nettoie les organes émonctoires et le système lymphatique, en laissant une sensation de fraîcheur et de rajeunissement. Un programme « détox » efficace renforce l'immunité, améliore la qualité et le teint de la peau, régule le transit et améliore souvent les fonctions cognitives.

Lorsque nous suivons un processus de nettoyage par des méthodes naturelles, nous permettons à notre organisme d'améliorer le fonctionnement des organes d'élimination : la peau, les poumons, le côlon, le foie et les reins. Une fois que notre organisme a été décongestionné des toxines accumulées, ces organes d'élimination et le système lymphatique redeviennent plus efficaces pour remplir leurs fonctions respectives qui incluent la détoxification. De plus, un foie et une vésicule biliaire congestionnés entravent considérablement le processus de digestion et réduisent notre capacité à absorber les nutriments, en particulier les lipides.


Qu'est-ce qu’une détoxification non efficace ?

Malgré leur popularité, les jus de fruits et de légumes réalisés à l’extracteur ne permettent pas un nettoyage complet de l’organisme. Ces jus aident le corps à se libérer de mauvaises graisses, de sucres et de toxines sans nécessairement les éliminer. Le simple fait de boire ce type de jus ne donne pas suffisamment de possibilités à notre corps d'éliminer les toxines à moins de combiner ce processus avec un nettoyage du côlon. De nombreuses personnes qui font une détox’ à base de jus à l’extracteur éprouvent des sensations de faim intenses, des maux de tête, des douleurs articulaires, de la fatigue et des idées confuses. Ceci prouve qu’il y a bien eu une évacuation des toxines en dehors de leur tissu d’origine mais que celles-ci sont retournées dans la circulation sanguine sans être expulsées hors de l’organisme. Le jeûne présente plusieurs de ces mêmes inconvénients et ne convient pas aux personnes en surpoids, fragiles ou âgées.


Qu’est-ce qu’un régime détox’ ?

En règle générale, la première étape de la désintoxication consiste à ne manger chaque jour que deux ou trois repas faits maison et faciles à digérer, sans protéine animale, à peu près à la même heure. Bien sûr, la nourriture biologique est à privilégier pour éviter l’ingestion de produits chimiques. Pendant le processus de désintoxication, le régime doit être léger, chaud et nourrissant. Il devrait donc inclure des légumes verts cuits, des soupes, des céréales comme l'orge et le riz, des légumineuses, des huiles végétales et, entre les repas, des fruits de saison, choisis selon votre constitution (Prakritti) et les déséquilibres (Vrikritti) que vous présentez. Assurez-vous d’avoir suffisamment de fibres dans votre alimentation ou ajoutez des fibres supplémentaires grâce, par exemple, à des graines de lin moulues afin de soutenir le transit. Entre les repas, buvez deux ou trois verres d’infusion pour le foie et de l'eau avec du jus de citron pour aider à éliminer les toxines par les urines.

Lors de tout nettoyage de l’organisme, nous devons nous abstenir de tout aliment frit, de plats industriels, de margarine, de viande et de poisson, de la plupart des produits laitiers, de trop d'oléagineux, d'alcool, de café et de vitamines synthétiques.


Le régime détox’ ayurvédique

Le régime ayurvédique recommandé lors d'un tel nettoyage est un plat indien facile à digérer appelé Kitchari. Il est préparé avec des haricots mungo, du riz basmati blanc ou semi-complet, d'épices tri-doshiques et de ghee. En suivant une mono-diète de Kitchari, le système digestif se repose et les organes et les différents systèmes corporels reçoivent plus d’énergie pour leur permettre de se nettoyer et d’améliorer leur fonctionnement.


Que boire ?

Les infusions sont plus recommandées que l'eau ordinaire car elles permettent de décongestionner et de stimuler les émonctoires, le système circulatoire et le système lymphatique. Comme mentionné plus haut, le jus de citron ou de citron vert dilué dans l'eau est également efficace.


Nettoyer l’appareil digestif

Il est préférable de commencer par un nettoyage doux du côlon, pendant une durée d’une semaine ou plus, en consommant plus de fibres et des plantes qui permettent d’éliminer les matières fécales accumulées dans le côlon. Les lavements quotidiens, pendant environ une semaine également, réalisés avec de l'eau chaude et du sel de mer sont également fortement recommandés. C'est l'une des formes les plus anciennes de nettoyage du côlon. Si l’on est constipé, il est nécessaire de commencer par se supplémenter en plantes laxatives, toujours pendant une durée d’environ une semaine. Dans les cas de constipation chronique et de Pitta élevé, une purge intestinale à l'huile de ricin est très efficace pour nettoyer l’ensemble du tractus gastro-intestinal.


Détoxifier le foie et éliminer les calculs biliaires

Le foie est le centre de détoxification du corps, qui permet de neutraliser et d’excréter les médicaments chimiques, les hormones et d'autres toxines grâce à un système chimique particulier. Malheureusement, notre foie est souvent submergé par le niveau élevé de toxines auquel nous sommes exposés chaque jour. Lorsqu'il est congestionné, le foie n'est pas capable de maintenir son équilibre hormonal, de brûler les graisses ou de débarrasser correctement l’organisme de ses toxines. Auu-delà de 35 ans, nous devrions nettoyer notre foie en profondeur au moins une fois par an.

Un protocole de détoxification du foie peut être suivi pendant une durée de 7 à 21 jours. Nous devons alors nous complémenter avant les repas en plantes qui soutiennent le foie, et boire certaines infusions ou jus de fruits ou de légumes entre les repas.

Le nettoyage de la vésicule biliaire, lui, est une procédure naturopathique qui consiste à purger le tractus gastro-intestinal en consommant de l'huile d'olive additionnée de jus de citron après un jeûne lipidique de 24h. Cette procédure amène la vésicule biliaire à expulser toute sa bile avec les calculs biliaires et les autres accumulations toxiques dans la voie biliaire. Ceci permet de prévenir d’éventuels calculs et peut permettre d’éviter une ablation chirurgicale de la vésicule biliaire. Il existe également des formules ayurvédiques pour la vésicule biliaire, composées de plantes ayurvédiques, qui nettoient efficacement la vésicule biliaire d'une manière plus douce, sur une période de temps plus longue, par rapport à la purge expliquée plus haut.


Nettoyer les reins et la vessie

Avant les longues journées chaudes d'été où l’on doit s’hydrater davantage, il est conseillé de nettoyer le système urinaire. Si les fonctions rénale et vésicale sont déficientes, il ne nous est pas possible de boire suffisamment par temps chaud sans avoir à subir un certain inconfort, notamment celui d'avoir à uriner très fréquemment nuit. La congestion dans ce système peut entraîner une accumulation de toxines à cet endroit, qui peut elle-même conduire à des inflammations et/ou des infections.

Un nettoyage des reins est particulièrement important. En effet, les reins jouent un rôle important de désintoxication du corps humain. Ils filtrent les sous-produits du métabolisme et de la digestion. Les minéraux et d’autres composés sont absorbés par les reins tandis que les toxines et les déchets comme l'urée et l'ammoniac sont expulsés. Les minéraux et les sels excédentaires sont évacués dans les urines afin qu'il n'y ait pas d'accumulation de toxines dans l’organisme. Il existe de nombreux protocoles de nettoyage des reins ainsi que des formules phytothérapeutiques qui permettent de nettoyer le système urinaire. Ces méthodes thérapeutiques peuvent soulager une personne d'avoir à uriner la nuit, des « envies pressantes » et des infections des voies urinaires.


Je recommande de prendre quotidiennement des bains chauds ou des saunas si la condition le permet pendant toute détoxification afin de permettre au corps d'éliminer les toxines par son plus grand organe éliminateur, la peau. Il est crucial de se rappeler de ne manger que deux ou trois repas nutritionnellement complets par jour et que le transit doit être régulier. Pendant toute la phase de détox’, des formules phytothérapeutiques peuvent être nécessaires pour améliorer et faciliter le processus de digestion et la régularité des selles.


Il est évident qu’il est préférable de vous faire accompagner par un praticien en Ayurvéda compétent.

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout