Rechercher
  • Stéphane Le Colas

Le Printemps et l'Ayurvéda


Le printemps est là et nous nous en réjouissons, mais que dit l'Ayurvéda de cette saison ?


Selon l'Ayurvéda, le printemps est la reine des saisons. Un nouveau départ... Après l'hiver, c'est le bon moment pour notre corps de se détendre, de perdre du poids et de se débarrasser des excès (de doshas et de toxines notamment) accumulés pendant l'automne et l'hiver.


Alors que la Nature émerge du froid et de la sécheresse de l'hiver, le printemps ramène chaleur et humidité. Ce changement de température et d'hygrométrie affecte les poumons et le système respiratoire, entraînant souvent une congestion et des difficultés à respirer (plusieurs sortes de rhume). Si vos sinus étaient plutôt secs en hiver, ils produiront un excès de mucus au printemps pour compenser, d'où la congestion. Cette congestion respiratoire et nasale du printemps peut augmenter le risque d'infections. C'est ce mucus accumulé et stagnant (Kapha) qui se liquéfie et qui est évacué de l'organisme. Il en résulte un écoulement nasal, les rhumes "classiques", des allergies, le rhume des foins, et même des infections respiratoires. Au printemps, il est donc important de garder le système immunitaire fort et de réduire toutes les formes de congestion.


Du point de vue ayurvédique, le printemps possède les qualités lourdes, humides et douces de Kapha, c'est donc la saison Kapha. Elle augmente Kapha chez toutes les constitutions.


Au printemps, il est conseillé de réduire les aliments lourds comme les viandes, les pommes de terre, les produits laitiers et les noix. Limitez les aliments qui ont un goût prédominant sucré, acide et/ou salé et préférez les aliments qui ont un goût amer, piquant et/ou astringent. Choisissez des protéines plus légères comme les lentilles corail, les pois cassés et certains haricots secs haricots. Entre les repas, mangez plus de pruneaux, de figues, de pommes et de papayes. Consommez plus de légumes-feuilles (épinards, blettes, kale) et de crucifères (cuits). Continuez d'utiliser des épices chauffantes comme le poivre noir, la cannelle et le gingembre en poudre dans votre cuisine et vos infusions pour stimuler le feu digestif (Agni) et faciliter la digestion.


Le printemps est considéré comme une saison pauvre en céréales puisque la plupart d'entre elles ne sont traditionnellement pas récoltées avant l'automne. De ce fait, réduisez les céréales en général : pains, riz, pâtes... Il existe des céréales plus sèches, comme le maïs ou le millet, qui conviennent plus au printemps (humide) qu'à l'automne (sec). Il est également recommandé d'éviter les produits laitiers au printemps car ce sont des aliments qui produisent beaucoup de mucus et favorisent les congestions.


Alimentation pour Vata au printemps

Au printemps, Vata est équilibré par une alimentation composée principalement de légumes cuits, de céréales plus légères et de plats de légumineuses tendres, riches en protéines, avec beaucoup de (bonnes) graisses et huiles, assaisonnée d'épices chauffantes et servie chaude ou tiède.


Alimentation pour Pitta au printemps

Au printemps, Pitta est équilibré par un régime de légumes cuits et crus cuisinés avec un peu de céréales. Les fruits frais ou séchés sont conseillés entre ou avant les repas.


Alimentation pour Kapha au printemps

Au printemps, Kapha est équilibré par un régime de légumes verts feuillus, de fruits secs et de céréales sèches ou séchées, cuisinées avec beaucoup d'épices chauffantes ET piquantes.


Selon l'Ayurvéda, chaque individu a besoin d'un traitement qui lui est propre. Vous pouvez cependant sans trop de risque (s'il n'y a pas de déséquilibre doshique important) :

- Boire de l'eau tiède avec du jus de citron frais tout au long de la journée pour aider à dissoudre l'excès de mucus dans le tractus gastro-intestinal.

- Prendre entre les repas du miel avec du curcuma, du gingembre en poudre et un peu de poivre noir pour réduire davantage les congestions et favoriser une bonne digestion.

- Boire une infusion de gingembre et curcuma sucrée au miel entre les repas.

- Nettoyer votre côlon, le soir, grâce au Triphala en poudre que vous pouvez mélanger à du miel et du gingembre.


Si Kapha a du mal malgré tout à s'évacuer de l'organisme, on pourra passer à d'autres méthodes thérapeutiques comme :

- Fumer un mélange de camomille, de pétales de rose et la cannelle (Dhumana).

- Nettoyer quotidiennement les voies nasales avec une solution d'eau salée concentrée à température ambiante (avec un Neti Pot).

- Pratiquer Nasya, l'administration de remèdes par les voies nasales avec huile de sésame additionnée d'une toute petite quantité d'huile essentielle de jonc odorant (ou à défaut d'eucalyptus, de sauge ou de camphre).

- Dormir avec un humidificateur d'air auquel on aura ajouté de l'huile essentielle d'eucalyptus. Ceci aide à liquéfier et à déplacer la congestion du système respiratoire pendant le sommeil. Ceci est particulièrement utile chez les jeunes enfants.

- Prendre des bains chauds auxquels vous aurez ajouté un bol de gros sel de mer. Ils aideront votre corps à se détoxifier davantage.


Le Panchakarma est particulièrement recommandé au printemps.


Les personnes de constitution Kapha ou qui présentent des déséquilibres Kapha doivent être plus attentives que les autres.

Les types dominants Pitta apprécieront la première moitié du printemps, alors que la deuxième moitié pourrait être déjà trop chaude pour eux. Ils commenceront alors à équilibrer Pitta à la fin du printemps.

Les types dominants Vata aimeront et profiteront de l'environnement chaud et plus humide du printemps à moins que les toxines (Ama) et le mucus (Kapha) accumulés soient trop élevés. Dans ce dernier cas, il sera probablement conseillé de procéder à un Panchakarma.

Après avoir équilibré Kapha et procédé à un petit nettoyage de printemps, nous perdons généralement un peu de poids, nous nous libérons de toute congestion et nous sommes plus dynamiques et plus toniques.

71 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout