Rechercher
  • Stéphane Le Colas

Focus Ayurvédique sur le Curcuma


Le curcuma est, sans doute avec le gingembre et la cardamome, l'une des épices les plus utilisées en ayurvéda. Voyons ce que le curcuma, Haridra en Sanskrit, peut nous apporter...


Selon l’ayurvéda, le curcuma contient 3 des 6 saveurs : l’amer, le piquant et l’astringent (il ne contient si le salé, ni le sucré, ni l'acide donc). Il a une énergie légèrement chauffante et un effet post-digestif piquant (voir Cours de Praticien en Ayurvéda, Module 3). En général, il permet d’équilibrer les 3 Doshas (on dit qu'il est tridoshique).

Il est principalement stimulant (notamment sur la digestion), altératif (il purifie le sang), antiseptique et analgésique.


Le curcuma nettoie donc le sang mais aussi les vaisseaux lymphatiques. Il améliore aussi la circulation sanguine, favorise les menstruations, renforce les muscles et traite les blessures des tissus mous.


Le curcuma aide à dissoudre les tumeurs et les caillots sanguins. Les propriétés anticancéreuses de la curcumine (un principe actif du curcuma) sont d'ailleurs prises très au sérieux par la communauté scientifique et plusieurs essais cliniques sont en cours. Jusqu’à présent, on ne dispose que de peu de résultats, mais ils sont plutôt encourageants. Utilisée seule ou en association avec la chimiothérapie, la curcumine (à dose de 8g par jour) a permis, dans quelques cas, de stabiliser l’évolution du cancer du pancréas. Cet effet a également été observé chez des patients souffrant de cancer colorectal. Le curcuma est également recommandé dans les cas de tumeurs du sein ou de l’utérus et de cancer en général. De plus, de nombreux résultats obtenus in vitro ou in vivo avec les animaux indiquent que la curcumine augmente les effets thérapeutiques de la radiothérapie et de la chimiothérapie en rendant les cellules cancéreuses plus sensibles à ces traitements. Elle pourrait aussi réduire leurs effets indésirables.

Plus d'informations à ce sujet, en anglais, ici : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4963909/


Le curcuma est aussi un très bon anti-inflammatoire. Par exemple, comparée à des anti-inflammatoires classiques, la curcumine (1200mg par jour) s’est montrée aussi efficace que la phénylbutazone dans le traitement de l’arthrite rhumatoïde. Quant au curcuma, des doses de 2g par jour pendant 6 semaines ont produit des effets comparables à l’ibuprofène (800mg par jour) sur des personnes souffrant d’arthrose. Egalement, la curcumine a montré des résultats tout aussi probants dans des cas de syndrome de l’intestin irritable et de colite ulcéreuse.

Plus d'informations à ce sujet, en anglais, ici : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3535097/


De plus, le curcuma nettoie et décongestionne le foie. Plusieurs études scientifiques montrent qu’il aide à digérer le sucre, les graisses et les huiles (utile dans la perte de poids donc) et qu’il lutte contre le diabète, l’hyperlipidémie et l'hypoglycémie.


En usage externe, la poudre de curcuma peut être transformée en pâte et utilisée pour traiter les plaies, les blessures et les inflammations des muscles et des articulations.


A noter, qu'il existe une polémique quant à l’assimilation et la biodisponibilité du curcuma qui seraient renforcées par la pipérine (un principe actif du poivre noir). Je vous renvoie à cet article qui me semble correctement évaluer ce point : https://doctonat.com/curcuma-piperine-avis/

A noter que la curcumine est liposoluble, elle est de toutes façons mieux assimilée si elle est associée à une matière grasse. D’ailleurs, en Inde, la poudre de curcuma est fréquemment revenue dans du ghee. On pensera également au Lait d’Or… Et rappelons que le curcuma est l'ingrédient principal de tous les currys, bon appétit !

71 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout