Rechercher
  • Stéphane Le Colas

Vivre Longtemps et en Bonne Santé Grâce à l'Ayurvéda

Mis à jour : il y a 5 jours


Petit article aujourd'hui sur le point de vue de l'Ayurvéda sur les 3ème et 4ème âges et ce qui est préconisé pour rester longtemps en bonne santé.


L'Ayurvéda divise la vie en trois étapes successives, selon les Doshas qui les prédominent naturellement. L’enfance est influencée par Kapha, l’âge adulte par Pitta et Vata nous influence de plus en plus à partir de 60 ans. Ces Doshas jouent sur le métabolisme basal, l'état des organes et celui des canaux (Srotas).

Le vieillissement d’un individu et de ce qui le compose est un phénomène normal qu’il ne faut pas considérer comme une maladie.

L'Ayurvéda s'attache à nous faire rentrer dans la 3ème étape de notre vie en pleine santé. Nous vieillissons à un rythme différent, propre à notre constitution. Nous souhaitons tous vivre le plus longtemps possible, mais nous devrions surtout nous concentrer sur la qualité de notre vie plutôt que sur sa durée.

Idéalement, nous ne devrions jamais avoir à souffrir de pathologie ou de perte fonctionnelle qui nous empêcherait de mener à bien nos projets et nos activités. L'objectif principal de l’Ayurvéda est de protéger nos sept Dhatus (tissus), d'augmenter notre immunité et de maintenir l'équilibre de nos Doshas.

Eviter les maladies et vivre une vie sans gêne ni handicap est le but 1er de l'Ayurvéda. Lors de la dernière étape de notre vie, nos différentes fonctions physiques et psychologiques devraient être maintenues, nous devrions pouvoir éviter les maladies et profiter pleinement de cette période.


Physiologiquement, à ce stade, le Dosha Vata commence donc à progressivement prendre plus d’importance. L'anabolisme est moins fort, le catabolisme plus fort. Les organes et les canaux fonctionnent moins bien qu’auparavant. L'immunité commence également à faiblir. Les rides sont plus nombreuses et plus profondes, et la puissance musculaire commence à diminuer car le tissu adipeux remplace petit à petit le tissu musculaire. La perte de tissu musculaire entraîne en retour un risque de vieillissement prématuré.


À mesure que nous vieillissons, tous les tissus, de Rasa (le plasma) à Shukra (les sécrétions des appareils reproducteurs), perdent certaines de leurs qualités ce qui entraînent divers signes et symptômes :

  1. Au niveau de Rasa Dhatu – Le Plasma : La peau perd de son élasticité et des rides apparaissent. Nous perdons de notre tonus et devenons plus léthargiques. Les poils et les cheveux deviennent plus fins et nous pouvons être sujets à la calvitie.

  2. Au niveau de Rakta Dhatu – Le Sang : Les artères deviennent plus rigides, ce qui peut entraîner de l’hypertension. Il y a diminution du volume du coeur ce qui augmente aussi les risques de troubles cardiaques.

  3. Au niveau de Mamsa Dhatu – Les Muscles : Tous les muscles commencent à perdre de leur tonus. Ils deviennent plus faibles et dépérissent. Ce processus est accentué par l'inactivité physique.

  4. Au niveau de Meda Dhatu – Le Tissu Adipeux : A certains endroits du corps, il y a diminution du tissu adipeux tandis qu'à d'autres endroits, il y a croissance excessive. La tendance à l'obésité et au diabète augmente.

  5. Au niveau d’Asthi Dhatu – Les Os : Les os se fragilisent et il y a risque d'ostéoporose. Ceci engendre divers symptômes tels que douleurs (en particulier dans le bas du dos) et courbatures. L'incidence des fractures augmente.

  6. Au niveau de Majja Dhatu – Les Nerfs : Le cortex cérébral perd de nombreux neurones ce qui entraîne des déperditions des fonctions cérébrales. La mémoire est moins bonne et toutes les fonctions des organes sensoriels déclinent progressivement. La vue devient plus faible, nous pouvons devenir sujets à la cataracte et/ou au glaucome, et la surdité augmente également.

  7. Au niveau de Shukra Dhatu – Les Sécrétions des Appareils Reproducteurs : La capacité de reproduction diminue et l'impuissance se développe.

  8. Au niveau des Pranavaha Srotas – Les canaux qui transportent le Prana (l’équivalent du système respiratoire) : L'élasticité pulmonaire diminue et les incidences de l'embolie pulmonaire et de l'infarctus du myocarde augmentent.

  9. Au niveau des Annavaha Srotas – Les canaux qui transportent les aliments (l’équivalent du système digestif) : La capacité digestive diminue également et l'incidence du cancer de l'estomac augmente.

  10. Au niveau des Mutravaha Srotas – Les canaux qui transportent les urines : Les risques d'élargissement de la prostate, d'incontinence et d'infections urinaires augmentent.

  11. Au niveau des Purishavaha Srotas – Les canaux qui transportent les selles : La constipation provoquée par l’excès de Vata est plus fréquente.

Les changements psychologiques, quant à eux, ont lieu plus particulièrement après l’âge de la retraite. Nous nous sentons alors moins utiles à la société et à notre famille, et des symptômes dépressifs peuvent s'installer. Le manque de sommeil et la diminution de nos capacités physiques peuvent aussi conduire à une certaine irritabilité. Si nous avons plus de difficulté à nous adapter aux plus jeunes, en particulier aux jeunes enfants, cela engendre un sentiment de frustration. La psychose sénile est aussi un phénomène très courant.


Voici quelques conseils pour « bien » vieillir, en bonne santé :

  • Massage Abhyanga quotidien : Il est recommandé de pratiquer un auto-massage à l'huile de sésame tous les jours, ceci afin de contrôler l'aggravation du Dosha Vata. Après ce massage, un bain chaud doit être pris.

  • Exercice physique régulier et Yoga : Il est recommandé de pratiquer chaque jour une activité sportive douce pour se détendre, comme la marche en pleine nature ou une pratique de yoga en adéquation avec sa constitution.

  • Méditation : La pratique quotidienne de la méditation aide l'esprit à rester calme et tranquille et aide à bien dormir.

  • Mantra : Il est dit que chanter un mantra dédié à Shiva, comme "Aum Tryambakam Yajamahe", est très utile pour augmenter Sattva (la clarté et la tranquillité d’esprit) et pour vaincre la peur de la mort.

En Ayurvéda, une méthode thérapeutique, appelée Rasayana (rajeunissement ou régénération), s’attache à « réparer » ou à régénérer les Doshas, les tissus et l’esprit endommagés notamment par le vieillissement.


En ce qui concerne le Rasayana des Doshas :

  • Pour les personnes de constitution majoritairement Vata, il est recommandé de pratiquer un auto-massage Abhyanga à l'huile de sésame dans laquelle on aura ajouté 1g de poudre de racine de Bala,

  • Pour les personnes de constitution majoritairement Pitta, il est recommandé d’ingérer chaque jour du ghee médicinal au Shatavari (1g de poudre de Shatavari par jour),

  • Pour les personnes de constitution majoritairement Kapha il est recommandé d’ingérer chaque jour du miel médicinal à l’Ashwagandha (500mg de poudre d’Ashwagandha par jour et miel âgé de plus de 6 mois de préférence).

En ce qui concerne le Rasayana des tissus :

  • Pour Rasa, il est recommandé de se complémenter en Shatavari,

  • Pour Rakta, il est recommandé de se complémenter en fer et en Amalaki,

  • Pour Mamsa, il est recommandé de se complémenter en Bala et en Ashwagandha,

  • Pour Meda, il est recommandé de se complémenter en Shilajit et en Guggulu,

  • Pour Asthi, il est recommandé de se complémenter en Laksha et en Vanshalochana,

  • Pour Majja, il est recommandé de se complémenter en Shankhapushpi et en Brahmi,

  • Pour Shukra, il est recommandé de se complémenter en Atmagupta.

En ce qui concerne le Rasayana de l’esprit :

Afin de lutter contre les problèmes psychologiques, certaines plantes sont très utiles pour préserver les fonctions cérébrales, dont la mémoire et la capacité de réflexion. Ces plantes doivent être utilisées conformément à la constitution :

  • Pour les personnes de constitution majoritairement Vata et Kapha, il est recommandé de se complémenter en Shankhapushpi et en Yashtimadhu,

  • Pour les personnes de constitution majoritairement Pitta, il est recommandé de se complémenter en Brahmi, en Mandukaparni et en Jatamansi.

Ainsi, grâce à l’Ayurvéda et au Yoga, nous devrions toutes et tous pouvoir vieillir en bonne santé.

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout